Le Tour de France 2022 pose ses valises dans le Jura

Le 9 juillet prochain, le Jura accueillera une nouvelle fois le Tour de France qui fêtera sa 109ème édition. En effet, à l’occasion de la 8ème étape du Tour de France 2022, les coureurs s’élanceront de Dole, cité natale de Louis Pasteur pour rejoindre Lausanne en Suisse au terme d’un parcours accidenté de 184 km.
Passage du Tour de France dans le Jura © Jura Tourisme

Un départ depuis Dole, ville d’art et d’histoire

Point de départ de cette étape franco-suisse, Dole est une charmante petite ville, bordée par le Doubs. Avec ses 48 monuments historiques classés et son titre de cité gastronomique, elle invite à la flânerie et à la gourmandise. Son imposante Collégiale Notre-Dame qui surplombe la ville du haut de ses 73m en est l’un des emblèmes incontournables tout comme le canal des tanneurs. La ville est également traversée par l’un des plus longs parcours vélo d’Europe, l’EuroVelo 6 qui relie l’Atlantique à la Mer-Noire en 4 450 km. Fort heureusement, ce ne sera pas l’étape du jour qui attendra nos cyclistes professionnels !

Balade à vélo sur l’EuroVélo6 à Dole © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Balade à vélo sur l’EuroVélo6 à Dole © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Maison natale de Louis Pasteur © Jura Tourisme

Maison natale de Louis Pasteur © Jura Tourisme

Le Tour de France 2022 célébrera le bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur

Dole est également la cité natale de Louis Pasteur, illustre personnage qui fêtera ses 200 ans en 2022. Ce sera l’occasion pour le Tour de France de célébrer le scientifique en partant de la ville qui l’a vue naître pour rejoindre Arbois, ville chère au savant puisqu’il y avait sa maison familiale. Aujourd’hui à Dole comme à Arbois, il est possible de visiter les maisons Pasteur qui retracent la vie de l’inventeur du vaccin contre la rage

Échappée gourmande à Arbois, capitale des Vins du Jura

Après une petite mise en jambes dans la plaine jurassienne et le Val d’Amour, le peloton traversera le Vignoble du Jura et ses 7 AOC pour rejoindre sa capitale : Arbois. Cette cité de caractère de Bourgogne-Franche-Comté, traversée par la Cuisance, est entourée de vignes. Outre, les nombreux caveaux où déguster les Vins du Jura, Arbois recèle un patrimoine architectural et culturel incroyable à l’image du Château-Pécauld, qui abrite le musée de la vigne et du Vin, de l’église Saint-Just ou encore de la Tour Gloriette. Arbois cache également l’une des plus belles reculées du Jura : la reculée des Planches-Près-Arbois que les coureurs du Tour auront la chance d’apprécier.

Champagnole, porte d’entrée du Haut-Jura

Après l’arrivée du Tour de France à Champagnole en 2020 pour la 19ème étape, pour cette édition 2022, la caravane du tour traversera de nouveau la « Perle du Jura ». Situé à 540m d’altitude, traversée par la rivière de l’Ain et située au pied du Mont Rivel (qui abritait autrefois un important château) Champagnole est une ville où il fait bon vivre. La cité est également réputée pour quelques-uns de ses artisans : le fromager, meilleur ouvrier de France Marc Janin, les limonades artisanales Elixia ou encore les salaisons incomparables du relais du fumé…

Ville de Champagnole © Jura Tourisme
Ville de Champagnole © Jura Tourisme

Syam, les Planches-en-Montagne, un petit écrin de nature

En longeant l’Ain, les échappées comme le peloton passeront par le village de Syam qui abritait autrefois une imposante forge. Mais ce qui fait la renommée de ce petit village, c’est surtout sa villa palladienne, édifiée en 1818, selon les règles architecturales de la renaissance italienne. Cette bâtisse atypique fait voyager dès le premier regard et impressionne les curieux qui viennent la visiter avec son imposante bibliothèque et ses boiseries incroyables.

La petite route sinueuse continue ensuite son ascension en direction des Planches-en-Montagne où l’on peut admirer les impressionnantes gorges de la Languette et son circuit de la fée. Les amateurs d’eaux vives seront comblés et pourront compléter leur découverte par les pertes de l’Ain et la cascade de la Billaude qui se trouve non loin de là…

Villa Palladienne de Syam © Jura Tourisme

Villa Palladienne de Syam © Jura Tourisme

Gorges de la Langouette © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Gorges de la Langouette © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Saint-Laurent-en-Grandvaux, sur un plateau

Après ce petit rafraîchissement, place au Grandvaux et son plateau à près de 1 000m d’altitude. Terre de randonnée et d’activités nordiques en hiver, le Grandvaux est également une terre rurale, au cœur de l’AOC Comté, où paissent les vaches Montbéliardes. On peut d’ailleurs déguster le fameux fromage dans l’une des fruitières du secteur. Au sud de Saint-Laurent-en-Grandvaux, le lac de l’Abbaye se laisse admirer tout comme le plateau des 4 lacs depuis le Pic de l’Aigle et le belvédère des 4 lacs qui se trouve plus à l’ouest. Voici quelques pépites que l’on devrait pouvoir admirer en direct le 9 juillet prochain…

Morbier et Morez entre villes et campagne

Le peloton, lui, n’aura pas le temps de faire du tourisme puisque bientôt, le Col de la Savine s’annonce. Puis c’est la descente sur les villes de Morbier et Morez, toutes deux desservies par la célèbre ligne des Hirondelles, qui semble par moment comme suspendue dans les airs avec ses viaducs dominant la vallée de la Bienne. À Morez, un passage par le musée de la Lunette, permet d’en savoir plus sur l’origine de cet objet du quotidien devenu indispensable pour beaucoup d’entre nous…

Vue aérienne sur Morbier et Morez © Jf Putod Ulm Alizé/Jura Tourisme

Escapade franco-suisse à la Station des Rousses

Avant de quitter le Jura pour rejoindre la Suisse voisine, une dernière difficulté attend nos coureurs avec la montée à la Station des Rousses, une belle ascension de plusieurs kilomètres depuis Morez (650 m d’altitude) au village des Rousses (1 100 m d’altitude). Cette Station familiale par excellence, regroupe 4 villages : les Rousses, Lamoura, Prémanon et Bois d’Amont. Plus grand domaine skiable du Jura en hiver avec notamment son nouveau domaine Jura sur Léman, la Station des Rousses est également un véritable paradis des activités outdoor en été : randonnée, vélo, accrobranche, golf, cani-rando… Mais également des activités nautiques et de la baignade sur les lacs des Rousses et de Lamoura… Enfin, la station propose des immersions totales et éclectiques dans l’exploration des mondes polaires à Prémanon, les caves d’affinage à Comté au Fort des Rousses, la taille des pierres précieuses (Lapidaire) à Lamoura ou encore la boissellerie à Bois d’Amont.

Bois d’Amont qui marque justement la frontière avec la Suisse où les coureurs cyclistes se disputeront la victoire d’étape à l’arrivée à Lausanne, au bord du lac Léman en passant par la vallée de Joux, haut lieu de l’horlogerie suisse.

Murger et vue sur les Alpes en haut de la Dôle
Murger et vue sur les Alpes en haut de la Dôle © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Depuis 20 ans, Le Tour de France prend RDV avec le Jura !

Tour de France 2020 - Etape n° 19 : Bourg-en-Bresse > Champagnole (166.5km)
Tour de France 2019 – Etape n°7 : Belfort > Chalon-sur-Saône (230 km)
Tour de France 2017 – Etape 8 : Dole > Station des Rousses (187.5 km)
Tour de France 2016 – Etape 16 : Moirans-en-Montagne > Berne (209km)
Tour de France 2014 – Etape 11 : Besançon > Oyonnax (187.5 km)
Tour de France 2010 – Etape 7 : Tournus > Station des Rousses (166.5 km)
Tour de France 2009 – Etape 8 : Station des Rousses > Morzine Avoriaz (189 km)
Tour de France 2004 – Etape 18 : Annemasse > Lons-le-Saunier (166.5 km)
Tour de France 2001 – Etape 9 : Pontarlier > Aix-les-Bains (185km)

Étape Dole > Lausanne