L’histoire du Jura a commencé il y a plus de 200 millions d’années, et se poursuit encore actuellement ! La singularité des paysages révèle la richesse incroyable des temps traversés : monts, combes, plaines, reculées, sources, cascades, lapiaz sont autant de témoignages de ce passé pour le moins mouvementé !
Sentier karstique des Malrochers, © Bertrand Picault/Jura Tourisme
Sentier karstique des Malrochers, © Bertrand Picault/Jura Tourisme

Du sable au calcaire

Le sable marin s’est peu à peu sédimenté sur des centaines de mètres d’épaisseur, pour former le calcaire qui constitue l’essentiel du massif Jurassien. Les couches de calcaire ont été parfois entrecoupées de dépôts de marne, une matière friable et grise. Calcaire et marne regorgent de magnifiques fossiles d’animaux marins – ammonites, gastéropodes, oursins, bélemnites, carapaces de tortues… – témoins du passé marin du Jura.

Le saviez-vous ?

Le Jura est une terre si originale et spécifique qu’elle a donné lieu à l’appellation « jurassique » par d’éminents scientifiques du 19e siècle. Le Jurassique désigne ainsi la période géologique de formation des roches calcaires et marines.

De -250 à -100 millions d’années

(Ère secondaire) : le Jura est marin ! Pendant une bonne partie de l’ère secondaire (époques du Trias, du Jurassique et du début du Crétacé) le Jura était une mer peu profonde parsemée d’îles (« plateforme carbonatée »), en bordure de l’océan Thétys, qui occupait l’espace des Alpes actuelles. Ses marges étaient parcourues par les reptiles géants de l’époque : les dinosaures ! Des traces de leurs passages ont été exceptionnellement conservées et sont visibles sur les sites de Loulle ou Coisia.

Traces de dinosaures de Loulle, © Jura Tourisme

Traces de dinosaures de Loulle, © Jura Tourisme

Lapiaz de Loulle, © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Lapiaz de Loulle, © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Traces de dinosaures de Loulle, © Jura Tourisme

Traces de dinosaures de Loulle, © Jura Tourisme

De -30 à -2 millions d’années (Ère tertiaire) : Les couches se déforment

La poussée de la plaque tectonique africaine vers le Nord et son rapprochement de la plaque européenne a écrasé l’océan Thétys et provoqué l’érection des Alpes. Puis, en conséquence, l’effondrement de la Bresse et, plus tard, les plissements du Jura. Le Jura marin est devenu Jura continent et les premiers reliefs ont fait leur apparition.

De -2 millions d’années à -20 000 ans (Ère quaternaire)

les glaciations envahissent le Jura à plusieurs reprises

Depuis 2 millions d’années, la Terre alterne des périodes de glaciation et des épisodes interglaciaires. La dernière période glaciaire – ou glaciation de Würm – a créé un immense glacier qui a raboté une partie du massif du Jura. Lors de la fonte, l’eau a été retenue dans certaines zones sur-creusées : c’est ainsi que sont nés les lacs du Jura, tout comme la plupart des zones humides et tourbières du territoire.

Reculée de Baume les Messieurs, © Jura Tourisme

Reculée de Baume les Messieurs, © Jura Tourisme

Des reliefs façonnés par l’érosion

L’eau de pluie, acide et  corrosive, attaque depuis des millions d’années les roches calcaires du Jura et  contribue activement à dessiner ses paysages originaux. Elle sculpte les montagnes, creuse les sous-sols et les gorges, forme les lapiaz (des roches spectaculairement « trouées » ou « zébrées ») et ressort sous  forme de cascades ou résurgences, très nombreuses dans le Jura.

Coupe géologique schématique du Jura

Pour découvrir la Grande histoire du Jura 

  • Emmenez vos enfants sur les traces des dinosaures à Loulle et Coisia : ces sites naturels sont en accès libre. 
  • Observez les lapiaz de Loulle, des Chauvins, des Crozets ou de Mignovillard.
  • Émerveillez-vous devant les reculées, nombreuses dans le Jura. Les plus emblématiques sont celles de  Baume-les-Messieurs et des Planches-près-Arbois.
  • Découvrez le « Chapeau de Gendarme », sur la route de Septmoncel : une roche plissée qui illustre combien la pression exercée sur les roches calcaires a été puissante.
  • Explorez en famille les sentiers karstiques, tels celui des Malrochers à Besain, qui propose deux boucles de promenade en forêt, à la découverte des richesses géologiques du Jura.

Lésine - Lapiaz, © Jura Tourisme

Lésine - Lapiaz, © Jura Tourisme

Sentier karstique des Malrochers, © Bertrand Picault/Jura Tourisme

Sentier karstique des Malrochers, © Bertrand Picault/Jura Tourisme