Au pied du Mont-Ogier et à quelques kilomètres du lac de Vouglans, la cité de caractère d’Orgelet, ses fortifications et belles bâtisses témoignent des fastes d’autrefois.

Entre Pays des Lacs et Petite Montagne, partez à la découverte d’Orgelet. Cette cité de caractère de Bourgogne-Franche-Comté au passé très riche mérite votre attention. Suivez le guide !

Une Histoire prestigieuse

Église fortifiée, hôtels particuliers, rues pittoresques, ancien couvent des Bernardines, site de l’ancien château… sont autant de vestiges du passé qui font d’Orgelet aujourd’hui une Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté.

Le premier château à l’origine du village aurait été édifié au XIIème siècle, mais c’est avec l’arrivée des comtes de Chalon, au début du XIIIème siècle, qu’Orgelet devient le chef lieu d’une vaste et puissante baronnie.

L’Eglise Notre Dame de l’Assomption, du XVIIème siècle, vaut le détour ! Entièrement restaurée en 1994, elle est surmontée d’un imposant clocher et elle renferme le pavement médiéval (vers 1300) découvert dans les ruines du château. Il est unique de part sa dimension et ses motifs. Vous pourrez également y admirer l’orgue le plus ancien de Franche-Comté et une remarquable chasublerie.

Des visites guidées sont organisées régulièrement et un circuit pédestre historique et panoramique vous permet de découvrir la ville en une heure (renseignements au Point Information).

Église d’Orgelet © Stéphane Godin/Jura Tourisme
Église d’Orgelet © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Les enfants du pays

Léon Bel (1878-1957), le créateur de la Vache qui rit, est né le 28 juillet 1878 à Orgelet où son père avait installé un commerce de meules de comté en 1865. Aujourd’hui, la célèbre vache rouge a élu domicile à Lons-le-Saunier, à l’endroit même où la première usine des frères Bel avait été construite. La Maison de Vache qui rit est un site incontournable à visiter dans la région.

Orgelet est également la cité natale de Cadet Rousselle (chanson de Chenu : « Cadet Rousselle a trois maisons… »).

Statue de Cadet Roussel © Aline Dalloz/Jura Tourisme

Ravitaillement

Lors de votre passage, n’oubliez pas de déguster les spécialités du pays : le fromage de Comté de la fruitière, la terrine du Mont Orgier, la friture du lac, la galette au goumeau et la bière artisanale.

Vous pourrez également vous attabler au restaurant de la Valouse (du même nom que la rivière qui prend sa source au Sud d’Orgelet).

VTT à Bellecin © Benjamin Becker/Jura Tourisme

VTT à Bellecin © Benjamin Becker/Jura Tourisme

Paddle à Bellecin, sur le lac de Vouglans © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Paddle à Bellecin, sur le lac de Vouglans © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Que faire à proximité d’Orgelet

Parmi les nombreuses randonnées possibles au départ d’Orgelet, vous pouvez faire le Sentier sylvicole du Mont Orgier (présentation de 28 espèces forestières) 2,5 km. Départ Place au Vin. Balisage pommes de pin. Le Mont Ogier offre d’ailleurs un beau point de vue sur Orgelet et sa région.

D’Orgelet, on gagne rapidement le lac de Vouglans, par la Tour-du-Meix. Ce royaume des loisirs nautiques (base nautique de Bellecin, location de bateaux électriques à la Mercantine,…), de la baignade (3 plages), de la plaisance (3 ports) et de la pêche, est une véritable mer intérieure. Avec ses 35 km de long, c’est le 3ème lac artificiel de France. C’est aussi le paradis des randonneurs, à pied, à cheval ou à VTT, car le lac offre un environnement et des points de vue exceptionnels.

Base nautique de Bellecin © 4 Vents/Jura tourisme
Base nautique de Bellecin © 4 Vents/Jura tourisme

A 5km d’Orgelet, vous rendre aux ruines rénovées du Château de Présilly, qui se prêtent à une agréable pause en forêt pendant que notre imagination traverse les années de ce lieu chargé d’histoire.

A 20km d’Orgelet se trouve le magnifique village de Saint-Hymetière. A l’écart du village, l’église est un petit joyau de l’art roman. Tout est en pierre, même le toit ! Pour découvrir Saint-Hymetière de façon ludique en famille, vous pouvez vous procurer dans les Offices de Tourisme les plus proches et dans les commerces du village l’Aventure-jeux® du « Passage secret des Moyamoyas ».

N’hésitez pas à prolonger ensuite la promenade jusqu’à la Caborne du Bœuf (grotte) et jusqu’à la cité d’Arinthod, un village très ancien, dont l’origine remonte aux temps celtiques. A proximité, dans le cirque de Vogna, la pierre Enon, monument mégalithique, témoigne de cette période. Un belvédère surplombe ce site. Arinthod a été construit dans l’enceinte du château dont subsiste aujourd’hui « la Tour », « la chapelle castrale », et les « vestiges des remparts ».