Sur l’Échappée Jurassienne Franco-Suisse comme sur n’importe quelle randonnée, et notamment en itinérance, bien préparer son sac de rando est primordial ! Petit tour d’horizon des indispensables en randonnée et conseils pour bivouaquer sans mauvaise surprise dans le Jura.
  • Organisation : il convient de répartir les objets les plus lourds au centre du sac, le plus prêt possible de votre corps afin de répartir la charge sur le bassin et dans une moindre mesure sur les épaules. Les objets légers se trouveront en périphérie.
  • Taille du sac et poids acceptable : la FFRandonnée préconise un sac à dos pesant 20% maximum du poids du porteur. Ainsi pour une femme de 55km, le sac ne devrait pas excéder 11kg. Pour une randonnée de plus de 4 jours une capacité de 55 litres avec poches pliables semblent suffisante.
  • Protection du sac : prévoir une housse de protection pour la pluie, il est même possible de doubler l’intérieur du sac avec un sac poubelle solide de 100l.

Remarque : Un sac avec ouverture sur la longueur permettra d’accéder plus facilement à votre chargement. Si vous partez pour une balade à la journée :

amoureux en randonnée dans le Haut-Jura
Amoureux en randonnée dans le Haut-Jura © Nicolas Gascard/Jura Tourisme

Liste du matériel a ne pas oublier

  • des lunettes de soleil,
  • un tube de crème solaire,
  • une casquette ou un chapeau,
  • un vêtement de protection contre la pluie (un poncho ou cape de pluie),
  • un pull ou une veste en fibres polaires, fine ou épaisse, selon la saison et la température,
  • des bâtons de marche le cas échéant,
  • des vivres (pain d’épices, barres, fruits secs…), ou le pique-nique pour une sortie à la journée (quelques idées : morceaux de concombre, melon, tomates, ou carottes crues, ou bien salade préparée et soigneusement emballée, oeufs durs, pain et fromage, ou sandwich au jambon, fruits, cake ou quatre quarts, etc.),
  • de l’eau, minimum 1,5 l,
  • une couverture de survie,
  • un sifflet,
  • du papier hygiénique,
  • une paire de lacets de chaussures,
  • du fil et des aiguilles,
  • un couteau pliant,
  • un sac poubelle pour emporter les déchets,
  • une trousse de secours,
  • le topo-guide® Fédération, guide de randonnée ou descriptif de l’itinéraire, la carte au 1/25 000 avec, éventuellement, un protège carte en plastique,
  • une boussole,
  • des jumelles ou un appareil photo,
  • du papier et un stylo,
  • un téléphone portable,
  • une lampe frontale (utile en cas de départ tardif en hiver ou de passage obscur – comme un ancien tunnel désaffecté par exemple).

Si vous partez pour plusieurs jours avec hébergement en ½ pension, compléter avec :

  • des vêtements et sous-vêtements de rechange,
    des sandales ou chaussures légères pour se détendre le soir,
  • un sur-pantalon,
  • un sur-sac,
  • une pile de rechange pour la lampe frontale,
  • une batterie de recharge pour le téléphone,
  • des bonnets et des gants pour le matin ou le soir selon la saison,
  • une trousse de toilette,
  • de la lecture,
Randonneuses devant un hébergement de l’Échappée Jurassienne

Et si vous partez bivouaquer il convient d’ajouter :

Tente Bivouac au camping de Narlay
  • la tente,
  • le sac de couchage,
  • le matelas,
  • un briquet et des allumettes à l’abri de l’humidité,
  • le réchaud et son combustible,
  • une éponge et un torchon,
  • Assiette et couverts,
  • les provisions,
  • plusieurs sacs poubelle,
  • un rouleau de ficelle solide,
  • une grande bâche plastique,
  • des pastilles pour purifier l’eau,
  • tir tique

Bivouac : ce qu’il faut savoir

Le bivouac se pratique sous tente ou à la belle étoile. L’objectif est de passer une nuit en pleine nature et de repartir sans laisser de trace. Il est interdit sur les plages, en bordure de route et sur certains sites recensés. Il est réglementé dans les Parcs Nationaux (PN), les Parcs Naturels Régionaux (PNR) et les Réserves Naturelles (RN). Il est à éviter près des sites remarquables, classés…

Il est habituellement tolérer si certaines règles sont respectées :

  • Se renseigner auprès de la mairie concernée et si nécessaire auprès du Parc National, Parc Naturel Régional ou gestionnaire de la Réserve Naturelle.
  • Avoir l’accord du propriétaire du terrain
  • Respecter de l’espace dans lequel on se trouve.
  • Ne pas faire de feu.
  • Ne pas laisser vos déchets derrière vous.
  • Au moment du départ effacer toutes traces de son passage.
  • Arriver tard et repartir tôt (au pire 19h – 9h)

Coordonnées Parc naturel régional du Haut Jura : 03 84 34 12 46 – parc@parc-haut-jura.fr

Le bivouac côté Suisse :

Le bivouac et le camping sauvage sont tolérés globalement en Suisse toutefois:

  • Le bivouac est interdit dans les réserves naturelles. Dans le site fédéral de protection de la faune du Noirmont il est interdit sauf dans la zone autorisée sur la commune de Bassins (a proximité du lieu dit le Bugnonet le long de l’itinéraire).
  • Le bivouac est interdit sur le territoire de certaines communes : il est préférable de s’informer auprès de la commune concernée.

Les règles du bon randonneur !

  • Rester sur les chemins ou les sentiers balisés, ne pas pénétrer dans les champs, les vignes, les prés, les pâturages ou les surfaces de promotion de la biodiversité et ne pas provoquer de dégâts aux cultures.
  • Respecter la tranquillité de la nature, veiller à ne pas déranger la faune ou endommager la flore.

Emmener son chien en randonnée

En France, dans les zones protégées les chiens doivent impérativement être tenus en laisse toute l’année. En dehors de ces zones il est préférable de les garder également attachés plus particulièrement dans les zones à fortes concentration touristiques (cascades, villages…) ou à proximité de prairies.

En Suisse, garder les chiens en laisse en forêt, lisière de forêt ainsi que sur les prairies attenantes situées en zone agricole est légalement obligatoire du 1er avril au 15 juillet dû aux périodes de reproduction pour la faune sauvage. Ils doivent impérativement rester sur les chemins. Dans le site fédéral de protection de la faune du Noirmont les chiens doivent être tenus en laisse toute l’année.

Troupeaux et chiens de protection

Les troupeaux de moutons sont protégés de l’attaque des prédateurs (chiens, lynx et loups) par des chiens de protection comme les Patous. A leur approche, suivez les instructions sur les panneaux et adoptez les bons réflexes.

En cas de neige

En France, en présence de neige les itinéraires de randonnée pédestre sont interdits. Le balisage n’est plus visible et les itinéraires pourraient devenir dangereux.

En Suisse, dans le site fédéral de protection de la faune du Noirmont, seuls les itinéraires autorisés peuvent être empruntés en présence de neige.