La morille est le roi des champignons dans le Jura ! Dès la fonte des neiges, au printemps, les cueilleurs arpentent le Jura à la recherche de ce champignon d’exception ! Comme tous les champignons, la morille pousse très vite, notamment au pied des frênes… Les coins ne manquent pas dans le Jura mais ces « coins à morilles » font l’objet d’une discrétion sans égale de la part de ceux qui les connaissent… Le jurassien est sympathique mais il ne délivre pas ses secrets facilement… Vous voilà prévenu, il faudra vous armer de patience et d’une bonne dose de chance pour trouver les morilles jurassiennes !

Les morilles sont des champignons du genre Morchella ascomycètes appartenant au groupe des pézizomycètes. Ce sont des champignons printaniers comestibles, à condition toutefois d’être bien cuits. Cru, la morille est même carrément toxique !
La morille possède de très grandes qualités culinaires qui en font un met d’exception, très cher (près de 300 € le kilos). Toutes les vraies morilles présentent une consistance à la fois souple, ferme, à peine élastique et un parfum très particulier qui saura encore plus se mettre en valeur dans toutes préparations à base de crème comme le fameux poulet de Bresse au Vin Jaune et aux Morilles.
Autre avantage important de la morille, elle se sèche aisément tout en gardant son parfum, et de plus, grâce au séchage, elle perd de sa toxicité. Elle se surgèle aussi parfaitement.
Elle est fortement présente dans le Jura et accompagne idéalement la gastronomie locale.

Morilles