La pratique du bivouac en randonnée itinérante est de plus en plus en vogue, économique, au plus proche de la nature, elle fait de nombreux nouveaux adeptes chaque année. Cependant il faut bien distinguer bivouac et camping sauvage. Car si l'un est toléré, le deuxième est prohibé un peu partout en France.
Et même s'il est toléré, pour préserver la nature et l'environnement, nous incitons les randonneurs à ne pas bivouaquer en pleine nature mais à planter la tente dans les nombreux campings du Jura.

Bivouac : ce qu’il faut savoir

Le bivouac se pratique sous tente ou à la belle étoile. L’objectif est de passer une nuit en pleine nature et de repartir sans laisser de traces. Il est interdit sur les plages, en bordure de route et sur certains sites recensés. Il est réglementé dans les Parcs Nationaux (PN), les Parcs Naturels Régionaux (PNR) et les Réserves Naturelles (RN). Il est à éviter près des sites remarquables, classés…

Il est habituellement toléré si certaines règles sont respectées :

  • Se renseigner auprès de la mairie concernée si un arrêté n’a pas été pris pour interdire le bivouac, c’est le cas dans certaines communes jurassiennes comme les Planches-Près-Arbois et le Frasnois
  •  Se renseigner auprès du Parc National, Parc Naturel Régional ou gestionnaire de la Réserve Naturelle,
  • Avoir l’accord du propriétaire du terrain,
  • Respecter l’espace dans lequel on se trouve,
  • Ne pas faire de feu,
  • Ne pas laisser vos déchets derrière vous,
  • Au moment du départ effacer toutes traces de son passage,
  • Arriver tard et repartir tôt (19h – 9h)

Le bivouac dans le Parc naturel régional du Haut-Jura

Au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Jura et hors zone réglementée, le bivouac est toléré :

  • A proximité des sentiers balisés ou des villages ou refuges afin de profiter de toilettes et d’eau potable, et d’abris en cas d’orage
  • Ou à proximité immédiate des sentiers balisés (sauf interdiction formelle des propriétaires bien évidemment)
  • Ayez à l’esprit que vous êtes forcément chez quelqu’un : l’idéal est de pouvoir obtenir l’autorisation du propriétaire en amont de votre bivouac

En zone APPB (Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope) « forêts d’altitude du Haut-Jura », le bivouac est interdit en tout lieu de l’APPB pendant la période sensible du 15 décembre au 30 juin.

Cet outil réglementaire émanant de l’Etat concerne 5 zonages :

  • le massif du Risoux
  • le massif du Massacre
  • le massif du Bois de Ban-Arobiers
  • le massif de Haute-Joux (hors Parc)
  • le massif de Combe noire (hors Parc)

En Réserve Naturelle Nationale (Haute – chaîne), le bivouac est toléré :

  • Sans abri (sauf en cas de nécessité absolue : conditions météorologiques et sécurité de la personne notamment),
  • Pendant les créneaux horaires de 19h00 le soir à 9h00 le matin
  • Pour une seule et unique nuitée par site,
  • A une distance maximale de vingt mètres des sentiers balisés autorisés,
  • En dehors des alpages occupés par le bétail
  • Hors zone de quiétude quand celles-ci sont actives, voir le lien du règlement complet à cette adresse

Le bivouac côté Suisse :

Le bivouac et le camping sauvage sont tolérés globalement en Suisse toutefois :

  • Le bivouac est interdit dans les réserves naturelles. Dans le site fédéral de protection de la faune du Noirmont il est interdit sauf dans la zone autorisée sur la commune de Bassins (a proximité du lieudit le Bugnonet le long de l’itinéraire).
  • Le bivouac est interdit sur le territoire de certaines communes : il est préférable de s’informer auprès de la commune concernée.

Les règles du bon randonneur !

• Rester sur les chemins ou les sentiers balisés, ne pas pénétrer dans les champs, les vignes, les prés, les pâturages ou les surfaces de promotion de la biodiversité et ne pas provoquer de dégâts aux cultures.
• Respecter la tranquillité de la nature, veiller à ne pas déranger la faune ou endommager la flore.

+ de 200 parcours balisés, gratuit, mode hors connexion