Le parcours de découverte

Départ sur le parking du Château Pécauld (XIIIe siècle). L’ensemble de la promenade est balisé en jaune. La première partie de la balade est en ville.

  • Distance : 3.7km
  • Difficulté : Très facile
  • Dénivelé : 87m
Arbois est la capitale des Vins du Jura. L’appellation « vin d’Arbois » fut la première AOC française, en 1936, bien que la tradition viticole remonte à de nombreux siècles. C’est une ville où l’art de vivre prend toute son envergure et où l’on se plaît à s’attarder, portés par la douceur de vivre locale. Arbois est aussi le Pays de Louis Pasteur, considéré comme le père de l’œnologie moderne. Cette balade vous emmène sur le sentier des vignes, à la découverte des coteaux des Corvées et de Curon, parfaits exemples d’un terroir viticole jurassien classique.

Longez les vignes du château en exposition, mettant en valeur les différents cépages locaux.

Au poteau « Château Pécauld », prenez la direction « Place Morel » par l’avenue des écoles. Remarquez une belle fontaine à l’effigie du héro arboisien du XVIe siècle.

Au poteau « Place Morel », continuez en direction de « Changin » par la rue Morel.

Au poteau « Changin », prenez la direction « les Corvées », par la rue du petit Changin. Tournez à droite rue de la Tour-Canoz. Faites un crochet dans les vignes (chemin de terre à droite), reprenez la rue Tour Canoz. Au croisement, tournez à droite direction « Les Corvées ».

Ville d'Arbois et Église Saint Just © Jura Tourisme

Château Pécauld © Jura Tourisme

Château Pécauld © Jura Tourisme

Maison Pasteur à Arbois © Aline Dalloz/Jura Tourisme

Maison Pasteur à Arbois © Aline Dalloz/Jura Tourisme

Au poteau « les Corvées », continuez jusqu’au bout de la route goudronnée, et suivez le chemin de terre montant dans les vignes sur 200 m. Arrivé en haut, longez la forêt jusqu’à la tour Curon (ou tour Canoz) pour de beaux panoramas. Redescendez dans les vignes de la côte Curon, jusqu’à Changin.

Au poteau « Changin », prenez la direction « Place Morel » par la rue Saint Roch, puis à droite, la rue de Montfort.
Au poteau « Place Morel », reprenez la rue des écoles jusqu’au Château Pécauld.

Au retour, vous pouvez visiter le Musée de la vigne et du vin du Jura dans la belle bâtisse à donjon du Château Pécauld.

Repères vins

Appellation géographique
Arbois

Cépages
Chardonnay, Savagnin, Poulsard, Trousseau, Pinot noir

Vins produits
Blancs, rouges, Vin Jaune, Vin de Paille, Crémant du Jura, Macvin du Jura, Marc du Jura

Les coteaux viticole des Corvées et de Curon, terroirs d’exception du vignoble d’Arbois

Les coteaux « Les Corvées » et « Les Nouvelles » sont emblématiques du vignoble d’Arbois. Leur morphologie est classique du rebord viticole du plateau : versant supérieur abrupt à couverture arbustive dominant une pente assez forte couverte de vignes.

Coteaux viticoles des Corvées et de Curon © Michel Campy
Coteaux viticoles des Corvées et de Curon © Michel Campy

Cette morphologie est la résultante de la nature des terrains du sous-sol : le calcaire du Jurassique arme la corniche tandis que le versant viticole s’est sculpté dans les marnes du Lias recouvertes d’une couverture superficielle d’éboulis gras issus de la corniche.

Ce type de terroir convient à presque tous les cépages jurassiens. C‘est le terroir de prédilection du chardonnay ; le trousseau et le pinot noir y trouvent une légèreté suffisante pour assurer leur maturité. Seuls le ploussard et le savagnin préfèrent des terres plus marneuses.

La tour de Curon (ou tour Canoz)

La tour de Curon domine le quartier nord-ouest d’Arbois. Exceptionnellement épargnée de la destruction, la tour de Curon servit d’abri et d’habitat pour les gardes-vendanges au cours des siècles derniers. Nommés par le maire d’Arbois, leur tâche consistait à surveiller les vignes contre les maraudeurs dans les semaines qui précèdaient les vendanges.

Tour de Curon (ou tour Canoz) à Arbois

Tour de Curon (ou tour Canoz) à Arbois

Tour de Curon dans le vignoble Arboisien © Jura Tourisme

Tour de Curon dans le vignoble Arboisien © Jura Tourisme