Du plaisir en cascades !

Le Jura regorge de lieux magiques où l’eau, la roche et la verdure ne font qu’un. Au cœur de ces merveilles cachées, l’homme se sent vivant.

La cascade de la Langouette, fée sauvageonne

Du haut des falaises qui le protègent, nul ne devine le canyon dissimulé sous les arbres. La Saine s’y engouffre avec fougue, force et tumulte dans une ambiance pourtant douce et sereine.

Le long de cette ancienne rivière sacrée, ne soyez pas surpris de voir papillonner la fée Langouette ! Un sentier d’interprétation d’1,6 km existe au départ du lavoir des Planches-en-Montagne.

Gorges de la Langouette © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Source de l’Ain, la force tranquille

Source de l'Ain
Source de l'Ain © Stéphane Godin / Jura Tourisme

La rivière d’Ain prend sa source à proximité de la cité médiévale de Nozeroy. L’eau surgit des profondeurs, sans remous, sous forme d’exsurgence. D’apparence calme, la source de l’Ain donne cependant naissance à un torrent tumultueux. Elle demeure un lieu privilégié de promenade et de ressourcement en pleine nature.

En empruntant le sentier d’interprétation, vous découvrirez également le saut des Maillys et les vestiges du Moulin du Saut. Pour rejoindre le point de départ suivre la D17, entre Conte et la Favière, et se garer sur le parking au niveau du panneau d’information.

Sources de la Saine, le spectacle de l’eau

La Saine prend naissance dans un décor karstique de manière assez chaotique : jaillissant de la roche, elle semble jouer avec les eaux. La rivière parcourt ensuite 19 kilomètres pour rencontrer l’Ain, par laquelle elle se laissera porter. De gorges en cascades et de gouffres en points de vue, la Haute Vallée de la Saine a bien mérité  son  classement  de  « site  naturel  protégé ».

Un  sentier balisé,  jalonné  de  tables  de  lecture,  vous  conduit  auprès  des sources. Vous avez le choix entre une boucle de 10,7 km (404 m de dénivelé positif) ou un aller-retour de 1,4 km entre le parking et les sources. Départ : Foncine-le-Haut (parking derrière la Mairie).

Source de la Saine
Source de la Saine © Jura Tourisme

Les Pertes de l’Ain, l’eau sous la roche

Pertes de l'Ain © Aline Dalloz/Jura Tourisme

Il y a dix millions d’années, l’Ain s’est enfoncée creusant une galerie souterraine. L’eau s’engouffre sous terre sur une centaine de mètres et jaillit dans une vasque débordant en cascade de 17 mètres. Un circuit de randonnée (5 km) permet d’admirer cette gorge très étroite, la chapelle castrale, les ruines du château Villain, les forges et peut-être même un chamois ! Départ du parking des Pertes de l’Ain à Bourg-de-Sirod (près du restaurant Les Chamois).

La Billaude, cascade « cache-cache »

Emmitouflée dans sa couverture boisée et cernée de corniches, la rivière Lemme chute d’une étroite fissure au milieu des falaises. Ses eaux tumultueuses jaillissent superbement en deux cascades successives sur 28 m de haut.

Trois belvédères jalonnent le parcourent. De Champagnole, prendre la direction de Syam. Après avoir traversé le village, prendre la D279, direction Crans. 300 mètres plus loin, vous apercevrez le parking et le sentier vers la cascade.

Cascade de la Billaude © Aline Dalloz/Jura Tourisme