Spiritualité autour du massif de la Serre
Distance : 75 km
Durée : 1 jour
Distance : 75 km
Durée : 1 jour
Dole Vitreux
À moto

Vous aimerez...
La découverte des sites historiques et religieux qui jalonnent le nord de la région doloise. A Dole, Ville d’art et d’histoire, vous flânerez dans les vieux quartiers jouxtant la Collégiale Notre-Dame et son clocher culminant à 73 m. Le massif de la Serre vous fera prendre de la hauteur pour découvrir la Grotte de l’Ermitage et les mystérieuses «Croix Pattées». Fin de journée aux églises d’Offlanges et de Menotey puis à l’Abbaye d’Acey, des lieux chargés d’histoire.

Le matin : Commencer la journée à 9h30 avec la visite libre de la collégiale de Dole (45 min) et son imposant clocher qui culmine à 73m, le plus haut de Franche-Comté. Puis, direction le sanctuaire Notre-Dame de Mont-Roland (1h) qui est un haut-lieu de pèlerinage, remontant au XIe siècle, situé sur la colline dite du « Mont-Roland ». Déjeuner dans un restaurant à Dole.
L'après-midi : Après le repas, départ pour la découverte du massif de la Serre, ce massif granitique aux nombreuses particularités qui a connu une occupation préhistorique et même protohistorique, l’occasion de contempler la célèbre Grotte de l’Ermitage ainsi que les mystérieuses Croix pattées (1h30). Puis rendez-vous à l’Eglise d’Offlanges (45 min) classée au titre des Monuments Historiques. Datée du début du XVIIIe siècle, le décor des retables se prolonge dans l’architecture par un décor de stuc, le dôme complète ce dispositif centré sur les grands retables. La fin de la journée se terminera par la visite de la mythique Abbaye d’Acey (45 min), fondée en 1136, cette abbaye cistercienne située dans la vallée de l’Ognon, sur la commune de Vitreux est actuellement habitée par des moines cisterciens-trappistes. C’est le seul monastère cistercien encore occupé par une communauté monastique en Franche-Comté.

Zoom sur… Le Massif de la Serre et ses croix pattées

Ce site granitique présente en son pourtour plus d’une quarantaine de croix mystérieuses souvent localisées à la sortie d’un village. Leur origine est assez floue et constitue une énigme mais donne un caractère insolite aux différents villages dans lesquelles elles sont localisées.


Focus : L’Abbaye d’Acey

Fondée en 1136, l’abbaye s’inscrit dans l’essor considérable du mouvement cistercien des XIIe-XIIIe siècles. L’architecture de l’église est un bel exemple de l’émergence du style gothique dans la région. Les bâtiments furent grandement transformés au XVIIIe quand il devint nécessaire de remanier une partie de la nef centrale, (voûte écroulée sur six travées vers 1650), et de reconstruire le monastère après un incendie en 1683. La partie de la nef de l’église, abîmée vers 1650, a été recouverte d’une toiture et fermée par un mur donnant sur l’extérieur, dans les années 1970-75. L’église proprement dite donne une impression d’austère simplicité monastique renforcée par les tous récents vitraux (1991-94) de l’artiste Jean Ricardon, exécutés dans l’atelier du maître verrier dijonnais Alain Parot.



Hébergements

Valider

Restaurants

Valider

Services / Infos Pratiques

Valider
Télécharger :