Cette année, on change d’univers ! Nous voilà partis pour quelques jours en famille dans un périple à vélo sur les voies vertes du Jura. Ni voiture, ni bagages, juste nous et nos petites reines le long des canaux… En liberté !

Devant la Maison natale de Pasteur à Dole © Maxime Coquard/Jura Tourisme

Devant la Maison natale de Pasteur à Dole © Maxime Coquard/Jura Tourisme

De Dole à Ranchot par la bucolique EuroVelo 6 (22 km)

Dole est une charmante Ville d’art et d’histoire, traversée par le Doubs et le canal du Rhône au Rhin. C’est le point de départ de notre aventure ! Cap vers sa collégiale Notre Dame dominée par son imposant clocher-porche aux nombreuses gargouilles. Nous découvrons ensuite l’atelier de l’artiste Yves Regaldi, le long du canal des Tanneurs, avant de rejoindre la Maison Natale de Louis Pasteur. Qui l’eut cru ? Les enfants ont adoré ce musée très ludique où découvrir la science sous un jour nouveau… Après un petit noir à La Brûlerie Doloise, il est temps de prendre la route !

L’EuroVelo 6, itinéraire cyclable du Rhin à l’Atlantique, emprunte l’ancien chemin de halage bordé par les petits ports anciens et les maisons fleuries. Nous pédalons gaiement le long du canal du Rhône au Rhin au pied des falaises calcaires tout près de Rochefort-sur-Nenon, village fortifié. À Audelange, 10 km après Dole, une pause pique-nique s’impose sur une aire de jeux avec toboggans pour les enfants.

De Ranchot à Arc-et-Senans et Port-Lesney par la Voie des Salines (25 km)

Après une nuit au Camping de l’Ile à Ranchot, petit paradis au bord de la rivière, un pêcheur montre ses sandres et ses magnifiques perches aux enfants… Certains voisins itinérants s’apprêtent à rejoindre Besançon et son imposante Citadelle par Saint-Vit. De notre côté, nous prenons la Voie des Salines jusqu’à Salins-les-Bains, perçant la mystérieuse forêt de Chaux, seconde forêt française de feuillus. Bientôt, se dresse l’incroyable Saline royale d’Arc-et-Senans, joyau architectural construit en demi-soleil par Claude Nicolas Ledoux !

Pédalant paisiblement en bord de Loue, nous établissons le camp à Port-Lesney, ancienne cité médiévale. Le camping Les Radeliers est l’endroit parfait pour savourer une glace et profiter du marché de producteurs sous les arbres… Puis, nous improvisons une virée à la fruitière bio de Grange-de-Vaivre pour lever le voile sur les secrets de fabrication du Comté et du Morbier.

Vue sur la Grande Saline de Salins-les-Bains © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Vue sur la Grande Saline de Salins-les-Bains © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Salins-les-Bains ville départ  de la Montée du Poupet © A.Billois / Volodalen

Salins-les-Bains ville départ de la Montée du Poupet © A.Billois / Volodalen

De Port-Lesney à Salins-les-Bains, imposante cité du sel (14 km)

Cap sur Salins-les-Bains, mais avant cela, de belles rencontres nous attendent ! A Pagnoz, changement de montures à la ferme équestre Les Chevaux de Beltane où Marie nous accueille généreusement. A Marnoz, Cécile et David Nicole tiennent la Ferme du Vieux chemin, une chèvrerie qui propose des fromages tellement bons !

L’arrivée à Salins est réconfortante… Dominant la Furieuse, deux imposants forts se dressent au loin. Le fort Saint-André à l’est, d’origine médiévale, a été reconstruit par Vauban à la fin du XVIIe siècle. A l’ouest, le fort Belin. Salins-les-Bains nous tend les bras : ses salines, témoins du riche passé de cette cité du sel, son casino de jeux et bien sûr ses thermes bienfaisants. Pour cette dernière nuit jurassienne, nous jouons les princes au Grand Hôtel des Bains et enchaînons les parties de ping-pong endiablées après un dîner typiquement jurassien, suivi le lendemain d’un petit-déjeuner gargantuesque !

Mouchard-Dole en train par la Ligne des Hirondelles (10 km)

C’est l’heure du retour… Une dizaine de kilomètres à vélo nous séparent de la gare de Mouchard, où nous prenons le train direction Dole par la ligne des Hirondelles. Offrant une vue panoramique imprenable, c’est l’une des plus belles lignes ferroviaires de France qui traverse le Jura de Dole à Saint-Claude !