Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Nozeroy – Haute vallée de la Saine

  •  

    Cette page a été ajoutée à votre carnet de voyage. 

    Cette page a été ajoutée dans votre carnet de voyage. 

  •  
  •  
  •  

La cité médiévale de Nozeroy est irrésistiblement attachante. Sa colline est le point de départ de mille et une excursions sur ce vaste plateau d’altitude, entre Mont-Noir, forêt de la Joux, et Champagnole. A proximité, la Haute Vallée de la Saine, site naturel protégé, vous accueille à Foncine, au cœur de la « vallée des spectacles »…

le spectacle de l'eau

Mais qu’est-ce qui rend le pays de Nozeroy si attachant ? La force tranquille du bourg-centre, bien sûr, cette Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté à la pierre blonde et aux nombreux trésors patrimoniaux… La vitalité de tout un plateau, structuré autour d’une solide activité agricole (production de lait et fabrication du Comté)…. Le dynamisme, surtout, de tout un bassin de vie, fier de ses traditions et de ses événements festifs : rendez-vous à l’Assaut des Remparts, une fête médiévale à nulle autre pareille qui fait renaître chaque été le faste de l’ancienne cité des "Chalon" !

Sur dix-sept petits kilomètres, le cours de la Saine fait son show : de gorges en cascades et de gouffres en points de vue, ce tumultueux torrent a bien mérité son récent classement par le Ministère de l’Ecologie. La Haute Vallée de la Saine devient aujourd’hui une des destinations les plus branchées du département. Mais attention, le long de cette ancienne rivière sacrée, vous pourriez bien voir s’abreuver un cheval blanc ou papillonner la fée Langouette !

L'inattendu !

La collégiale Saint Antoine recèle un trésor peu commun : des devants d’autels, des chasubles (non visibles) brodés à orfroi à la paille de froment et non au fil d’or. Cette matière basique rendue noble par la dextérité des petites mains de religieuses au XVIIe siècle.

A deux pas de la Haute Vallée de la Saine, on s’enchante pour la cascade de la Billaude. Deux chutes successives totalisent 28 m de hauteur et jaillissent d’une fissure étroite au milieu des falaises au fond de la vallée encaissée de la Lemme.

En savoir plus... www.juramontsrivieres.fr