Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Mont d’or

  •  

    Cette page a été ajoutée à votre carnet de voyage. 

    Cette page a été ajoutée dans votre carnet de voyage. 

  •  
  •  
  •  

Le Mont d’Or, entre douceur et caractère ! C’est d’abord un parfum, un goût… Vient ensuite la pâte onctueuse et fondante… Un panel d’arômes vous attend : goût boisé aux notes de noisettes, fruits d’automne et de champignons… et un fondant. Le Mont d’Or est vraiment fait pour les gourmets. C'est un fromage à pâte molle non cuite, légèrement pressée, de consistance crémeuse, légèrement salée, cerclé d'une sangle d'épicéa et inséré dans une boîte en bois d'épicéa.

Le Mont d'Or tire son nom de la plus haute montagne du Doubs qui culmine à 1461m. Son origine est très ancienne. Les premières traces écrites remontent au XVIIIème siècle. Il agrémentait à l'époque la table de Louis XV qui l'aimait pour la finesse et l'onctuosité de sa pâte. À l'automne, les troupeaux regagnaient les étables après avoir passé l'été dans les pâturages. La production de lait devenant moindre et ne permettant pas de fabriquer une meule de comté, les fermiers eurent l'idée de réaliser un fromage de petite taille qui fut baptisé fromage "de bois", de "crème" ou encore "de boîte".

Il est fabriqué du 15 août au 15 mars à partir de 700 mètres d'altitude. Le lait utilisé provient uniquement de vaches de race Montbéliarde ou race Simmental française, nourries avec de l'herbe ou du foin. Le Mont d'Or est fabriqué avec du lait cru. Il faut environ 7 litres de lait pour fabriquer un kilo de Mont d'Or. Le caillé obtenu par emprésurage est pressé dans des moules en forme de cylindre. Il est ensuite démoulé puis cerclé d'une sangle d'épicéa. Ces sangles sont prélevées sur des épicéas fraîchement coupés, les hommes qui les prélèvent sont appelés "sangliers". Affinés en cave sur des planches d'épicéa, les fromages sont retournés et frottés quotidiennement avec de l'eau salée. L'affinage dure 21 jours minimum et se termine dans la boîte d'épicéa, de diamètre légèrement inférieur à celui du fromage, ce qui donne au Mont d'Or une croûte plissée qui rappelle les plis de son berceau montagneux, le Haut-Doubs.

Depuis toujours, l’épicéa et le Mont D’Or se conjuguent : Le résineux confère au fromage son goût si savoureux et si caractéristique. Tous les relient : de l’affinage sur des planches en épicéa à la sangle de la même essence qui l’entoure dans sa boîte.

Plus d'informations sur www.mont-dor.com